image37.jpg

Chant sixième, strophe 10

Il y avait une queue de poisson qui remuait au fond d’un trou, à côté d’une botte éculée. […] La pluie avait laissé quelques gouttes d’eau au fond de cet entonnoir, creusé dans le sable […] Le crabe tourteau, par la puissance divine, devait renaître de ses atomes résolus. Il retira du puits Ia queue de poisson et lui promit de la rattacher à son corps perdu, si elle annonçait au Créateur I’impuissance de son mandataire à dominer les vagues en fureur de la mer maldororienne […] Avant que le troisième jour fût parvenu à sa fin, il perça la queue du poisson d’une flèche envenimée.

Publicités
Publié dans Arts. Leave a Comment »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :